• Partager par E-mail
  • Imprimer
  • Partager par E-mail

    Envoyer cet article par e-mail



    Les diagnostics énergétiques deviennent obligatoires en 2018

    Depuis la loi ALUR, les propriétaires sont dans l’obligation d’informer les locataires sur l’état de l’installation électrique dans le logement concerné. C’est la règle de base. Les propriétaires n’ont pas toujours respecté cette règle. Ainsi, certains locataires pensent avoir une installation électrique tout à fait convenable, et ce n’est pas forcément le cas… On recense […]

    Valider

Les diagnostics énergétiques deviennent obligatoires en 2018


consommation électrique d'une résidence

Depuis la loi ALUR, les propriétaires sont dans l’obligation d’informer les locataires sur l’état de l’installation électrique dans le logement concerné. C’est la règle de base. Les propriétaires n’ont pas toujours respecté cette règle. Ainsi, certains locataires pensent avoir une installation électrique tout à fait convenable, et ce n’est pas forcément le cas… On recense 19 millions d’installations électriques dites dangereuses. Ainsi, les diagnostics énergétiques deviennent obligatoires en 2018 pour tous les logements. Voici un rapide zoom sur le diagnostic électrique.

Afin de bien comprendre l’évolution du diagnostic électrique (DE), il nous faut remonter en 2009. En effet, le DE était devenu obligatoire pour la vente d’un logement de plus de 15 ans. Cela permettait aux occupants d’évaluer les risques électriques au moment de l’acquisition immobilière, et ainsi de favoriser les rénovations de ces installations, en accord avec le bailleur.

En 2017, étape suivante, ce diagnostic électrique, était devenu obligatoire dans certains cas. Appelé DEO (Diagnostic Electrique Obligatoire), il concernait les logements locatifs, se situant dans un immeuble collectif « neuf » ou dont le permis de construire a été fait avant le 1er janvier 1975.
Depuis le 1er janvier 2018, le DEO va être obligatoire pour tous les logements. Alors pourquoi ?
On compte quelques 50 000 incendies dû au mauvais état des installations électriques, chaque année, sans compter les blessures ou les décès. C’est pourquoi, le gouvernement a rendu obligatoire le Diagnostic Electrique. Sachez que si le propriétaire ne fait pas ce diagnostic, et que l’occupant du logement s’aperçoit d’éventuels défauts, ce sera la responsabilité du propriétaire, celui-ci pourra être poursuivi en justice.

Ses avantages :

  • Il permet de noter les risques éventuels de l’installation, qui pourrait être dangereuse pour les occupants du logement.
  • Il permet également de distinguer clairement les risques potentiels
  • Ces deux points doivent informer le locataire et le propriétaire bailleur de l’état de l’installation électrique et faire l’objet d’une attestation de conformité.

Afin que ce DE soit aux normes, il doit être réalisé par un professionnel qualifié. Si toutefois, vous n’en trouvez pas, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du service public. Une fois que le diagnostic a été effectué, une attestation est remise au propriétaire, et celle-ci sera valable 6 ans. Ce document devra alors être joint au contrat de location et transmis au locataire.

Ce diagnostic électrique est fait pour attester l’existence et/ou le bon fonctionnement de:

  • L’appareil général de commande
  • Une mise à la terre appropriée
  • Une protection contre les surintensités
  • Une installation électrique pour les locaux ayant une baignoire ou une douche
  • Il va aussi confirmer l’absence de conducteurs non protégés ou des matériels électriques inadaptés.

Sachez que le diagnostic électrique doit respecter la norme  XP C 16-600 « Etat des installations électriques des immeubles ». Une fois ce dernier réalisé, il peut détecter quels travaux de rénovation seraient nécessaires pour assurer la sécurité des résidents.

Lorsqu’on parle d’installations électriques, on évoque également le compteur électrique. Ainsi, si vous avez souscrit chez Direct Energie, par exemple et que vous pensez bénéficier de votre nouveau tarif mais que votre compteur est défectueux,  vous pourriez payer peut-être plus cher que prévu. C’est pourquoi, lorsqu’on connaît les prix de l’électricité, vérifier le bon état de ses installations, n’est pas du luxe.
Enfin, il faut savoir qu’outre le diagnostic électrique, il est en est de même pour votre installation de gaz. C’est-à-dire, qu’un diagnostic gaz (établi à partir d’un modèle type réglementé) est également obligatoire à partir du 1er janvier 2018.

 

Témoignages Entretien de toiture
Guichainville (Eure)


Nous avons fait appel à la société AFIH car nous avions énormément de mousses sur notre toiture. Le technicien nous a proposé une solution en adéquation avec [...]
Lire la suite